FILMOGRAPHIE

1956 :
*
Le Cavalier du crépuscule (Love Me Tender), de Roert D. Webb, dans le rôle de Clint Reno.
Alors que la Guerre de Sécession touche à sa fin, un groupe de soldats sudistes attaque une trésorerie Yankee et file avec le butin. Parmi eux, trois frères : Vance, Ray et Brett. Au lieu de remettre l’argent à l’armée sudiste en déroute, ils décident de se le partager. Ce trésor de guerre va attiser bien des convoitises…


1957 :
* Amour frénétique
(Loving You), de Hal Kanter, dans le rôle de Jimmy Tompkins (Deke Rivers)
Au cours d’une campagne électorale dans une petite ville du Texas, Glenda, une jeune attachée de presse divorcée, remarque un jeune guitariste de talent, Deke. Elle le fait engager dans la troupe de son ex-mari, Tex, chef d’orchestre au succès défaillant. Glenda espère ainsi que Tex qu’elle aime toujours, reprendra confiance en lui. Une tournée triomphante s’organise…


*
Le Rock du bagne (Jailhouse Rock), de Richard Thorpe, dans le rôle de Vince Everett.)
Condamné au bagne pour homicide involontaire, Vince Everett se lie en prison avec Hank Houghton, un ancien chanteur de country déchu, qui lui enseigne la guitare. Sorti de prison, il est remarqué par Peggy, qui décide d’en faire une vedette. Vince entame sa route vers la gloire en écrasant ses anciens amis.

1958 :
* Bagarres au King Créole (King Creole), de Michael Curtiz, dans le rôle de Danny Fisher.
Danny Fisher, jeune rebelle, travaille la nuit comme serveur dans un night-club qui devient très vite un endroit à la mode. Jaloux de ce succès, Maxie Fields, un chef de gang local, ordonne à Danny d’oeuvrer pour lui et de chanter dans son établissement: le King Créole. Mais, Danny refuse…

1960 :
* Café Europa en uniforme
(G.I. Blues), de Norman Taurog, dans le rôle de Tulsa McLean.
Réservistes dans une garnison en allemagne, trois soldats américains forment un groupe de Rock, tout en révant de tenir un night-club dès la fin de leur service. Afin de récolter l’argent nécéssaire pour concrétiser son souhait, Tulsa, le leader du groupe, prend le pari qu’il réussirra à passer une nuit entière avec Lili, la ravissante chanteuse du Café Europa qui fait fantasmer tous les engagés.


* Les Rôdeurs de la plaine (Flaming Star), de Don Siegel, dans le rôle de Pacer Burton.
Un jeune metis doit choisir son camp lorsqu’une guerre eclate entre Indiens et fermiers. Texas 1878, dans les années qui suivant la fin de la guerre de sécession, le texas est le lieu de rencontre de deux cultures, celles des blancs et celles des indiens.
Pacer Burton, fils de fermier et d’une femme Kiowa, rôle interprété par ELVIS.

1961 :
*
Amour sauvage (Wild in the Country), de Philip Dunne, dans le rôle de Glenn Tyler.
Glenn Taylor a perdu sa mère très jeune et, dans la ferme familiale, ses relations avec son père alcoolique et son frère Hank sont tendues. Ayant frappé Hank au cours d’une altercation et pensant l’avoir tué, Glenn s’enfuit.


*
Sous le ciel bleu de Hawaï (Blue Hawaii), de Norman Taurog, dans le rôle de Chad Gates.
De retour de l’armée, Chad Gates est tout heureux de retrouver Hawaii, la plage, le surf, les filles. Bien décidé à ne pas travailler dans la fabrique de fruit de son père, Chad préfère intégrer une agence de tourisme composée essentiellement de très belles femmes.

1962 :
* Le Shérif de ces dames
(Follow That Dream), de Gordon Douglas, dans le rôle de Toby Kwimper
Lorsque la voiture des Kwimper n’a plus une goutte d’essence dans le réservoir, toute la famille se retrouve contrainte de rester en Floride. Ils décident alors d’installer leur campement sur place.


* Un direct au cœur
(Kid Galahad), de Phil Karlson, dans le rôle de Walter Gulick aka Kid Galahad.
Kid Marc, honnête boxeur, est victime de son manager véreux, Cassebois, et d’une « cocotte ». Sa cousine, Clairette, réussit par son amour désintéressé à l’arracher à ce milieu. Il s’enfuit avec elle.

* Des filles, encore des filles (Girls! Girls! Girls!), de Norman Taurog, dans le rôle de Ross Carpenter

1963 :
* Blondes, brunes, rousses
(It Happened at the World’s Fair), de Norman Taurog, dans le rôle de Mike Edwards.
Danny et Mike gagnent leur vie en assurant, à bord de leur petit avion, le sulfatage des champs pour le compte des propriétaires de la région. Mais les affaires vont mal, les dettes s’accumulent. Les huissiers saisissent bientôt l’appareil. Les deux amis sont contraints de se rendre en auto-stop à la foire internationale de Seattle.

* L’Idole d’Acapulco (Fun in Acapulco), de Richard Thorpe, dans le rôle de Mike Windgren.
Mike Windgren travaille sur un bateau à Acapulco. Mais il perd son emploi et devient maître nageur à l’hôtel local où il se retrouve rapidement confronté à l’animosité d’un autre maitre nageur.

1964 :
* Salut, les cousins
(Kissin’ Cousins), de Gene Nelson, dans le rôle de Josh Morgan/Jodie Tatum.
Un homme tente de convaincre son cousin de laisser construire un site de missiles sur ses terres…

* L’Amour en quatrième vitesse (Viva Las Vegas),  de George Sidney, dans le rôle de Lucky Jackson.
Inscrit au Grand Prix automobile de Las Vagas, le beau Lucky Jackson affronte l’aristocrate italien Elmo Mancini. Les deux hommes convoîtent la même fille, la délicieuse Rusty Martin.


* L’Homme à tout faire (Roustabout), de John Rich, dans le rôle de Charlie Rogers.
Charlie Rogers, jeune chanteur rebelle, sillonne les Etats Unis au guidon de sa moto. Un jour, il s’arrête dans une petite ville et décroche un travail temporaire dans un club. Au rythme de ses chansons, l’endroit devient très vite un endroit où tout le monde se presse.

1965 :
*
La Stripteaseuse effarouchée (Girl Happy), de Boris Sagal, dans le rôle de Rusty Wells.
Rusty Wells et son quintette de jazz, Andy, Vilbur et Doc, se préparent à quitter l’atmosphère frileuse de Chicago et le cabaret dirigé par Big Frank pour se rendre sur la célèbre plage de Floride, Port Launderdale où les étudiants affluent pendant les vacances de Pâques.


* Chatouille-moi
(Tickle Me), de Norman Taurog, dans le rôle de Lonnie Beale/Panhandle Kid.
Le champion de rodéo Lonnie Beale dit « Panhandle Kid » va aider une jeune femme nommée Vera à retrouver un trésor que son grand-père a caché à Silverado, une ville fantôme. Le shérif et sa bande compte les en empêcher..


*
C’est la fête au harem (Harum Scarum), de Gene Nelson, dans le rôle de Johnny Tyronne.
En tournée au Moyen-Orient, une star de la chanson sauve la vie d’un émir. En récompense, ce roi du pétrôle lui fait cadeau d’un harem.

1966 :
* Une Rousse qui porte Bonheur
(Frankie and Johnny), de Frederick De Cordova, dans le rôle de Johnny.
Frankie et Johnny vivaient sur les bords du Mississippi, exerçant le métier de chanteur à bord d’un restaurant cabaret flottant. Ils s’aimaient, pourtant un nuage planait sur leur bonheur car Johnny aimait trop le jeu. Il perdait souvent ses cachets au jeu et Frankie ne pouvait épouser un homme aussi instable. En consultant une voyante, Johnny apprend qu’il va gagner une forte somme grâce à une rousse qui lui portera bonheur.

* Paradis hawaïen (Paradise, Hawaiian Style), de Michael D. Moore, dans le rôle de Rick Richards.
A cause d’une femme, Rich Buchards perd son emploi de pilote de ligne. Il retourne sur son île natale, Hawaï. Avec son ami, ils décident de créer un service d’hélicoptères. Ils ont énormement de clientes, pressées de connaitre le beau Rich…


*
  Le tombeur de ces demoiselles (Spinout), de Norman Taurog, dans le rôle de Mike McCoy.
Mike Mc Coy est le leader d’un groupe de rock et sa vie change à la rencontre de trois femmes complètement différentes les unes des autres qui le demandent en mariage. Less, la bassiste du groupe, Cynthia, une fille à papa complètement excentrique puis Diana qui écrit des livres sur les hommes entraîneront notre rocker dans les pires fantaisies !

1967 :
* Trois gars, deux filles… un trésor
(Easy Come, Easy Go), de John Rich, dans le rôle de Lt. Ted Jackson.
Avant d’être démobilisé, un jeune soldat a découvert un trésor au cours de sa dernière plongée. Il décide alors de remonter le butin avec l’aide de ses amis. Mais des plaisanciers ont remarqué ses manoeuvres…


* Croisière surprise
(Double Trouble), de Norman Taurog, dans le rôle de Guy Lambert.
Un célèbre chanteur de rock en tournée en Angleterre s’éprend d’une de ses fans, une jeune ado hystérique qu’il rencontre à Londres. Guy Lambert apprend que l’oncle de cette fille essaie de voler de l’argent à sa nièce en mettant la vie de cette dernière en danger, et qu’il est également mêlé à de sombres affaires…

* Clambake de Arthur H. Nadel, dans le rôle de Scott Heyward/’ Tom Wilson’.
Une comédie rock’n’roll aussi romantique que frénétique sur fond de romance, de rires et de courses de hors-bord.

1968 :
* Micmac au Montana
(Stay Away, Joe), de Peter Tewksbury, dans le rôle de Joe Lightcloud.
Joe Lightcloud est un indien qui vit dans une réserve que le gouvernement a accordé à la tribu Navajos. Les conditions de survie de ce peuple sont dérisoires. Le gibier et les produits de la pêche se faisant rares, Joe décide alors d’aller en ville accompagné de quelques amis guerriers pour tenter de persuader le représentant local de leur vendre un lot de bêtes afin que les Indiens puissent enfin se nourrir décemment. Après de longues discussions, ils obtiennent le bétail espéré. L’événement est considérable pour la tribu des Navajos, Ils organisent une fête à tout casser où l’alcool coule abondamment..


* À plein tubes
(Speedway), de Norman Taurog, dans le rôle de Steve Grayson.
Steve Grayson, coureur automobile, collectionne victoires et conquêtes féminines et mène une vie de rêve sans se soucier de ses finances…jusqu’au jour où l’Etat lui découvre une dette de près de 145000 dollars…

* Le Grand Frisson (Live a Little, Love a Little), de Norman Taurog, dans le rôle de Greg Nolan.
Greg Nolan, un photographe adulé par les femmes tombe follement amoureux d’une jeune femme, vierge, aguichante et provocante. Celle-ci va alors faire vivre à Greg de nombreuses péripéties…

1969 :
* Charro
, de Charles Marquis Warren, dans le rôle de Jess Wade.
Le chef du groupe de bandits dont James faisait naguère partie s’arrange pour faire accuser ce dernier du vol du Canon de la victoire, une arme qui appartenait aux mexicains.


* Filles et show business
(The Trouble with Girls), de Peter Tewsbury, dans le rôle de Walter Hale.
Dans les années 20, un groupe de comédiens nomades fait halte dans une petite ville des Etats Unis et le responsable de la troupe se lance dans un recrutement de comédiens locaux pour agrandir sa troupe. Une dispute éclate entre l’un des comédiens et un habitant de la bourgade, et quelques heures plus tard, ce dernier est retrouvé assassiné. Sans plus attendre, le comédien se retrouve coupable ; arrivera-t-il à prouver son innocence ?


* L’habit ne fait pas la femme
(Change of habit), de William A. Graham, dans le rôle de Dr. John Carpenter.
Afin de confirmer leurs voeux, trois bonnes soeurs partent s’exiler en ville déguisées en civiles. Elles fréquenetnt alors le Dr. John Carpenter qui s’occupe des enfants autistes ou des maldes mentaux. Très vite, Soeur Michelle tombhe amoureuse du docteur et se retrouve confronté à u terrible choix: l’amour de Dieu ou de celui qu’elle aime?


Photo tirée du film Charro

Publicités